Alors que les FashionWeeks s’achèvent, laissant le public et les passionnés pantois, dubitatifs ou exaltés, personne ne peut aujourd’hui dire qu’on soit complètement indifférents. On a juste tous des sensibilités différentes. Quand on est accro du shopping et foncièrement passionné pour les belles choses, forcément, pas mal de choses nous interpellent.

Preuve en est le brol de folie causé par les chemises façon bucheron canadien de YSL qui en volume de tweets dubitatifs ou total in love rivalisait bien avec le faux scoop comme quoi on mange de la merde dans les produits industriels. Sisi! véridique.

En tous cas, je ne peux m’empêcher de réaliser que le diktat de la mode me semble s’éloigner, si ce n’est pour de bon, pour un bon moment en tous cas. D’un côté on a le catwalk, les silhouettes pas très charnues, les créations pas toujours portables mais toujours très inspirées, un parfum de révolution et d’art dans l’air suffocant des salles de défilé, et de l’autre, la rue…celles qui s’habillent comme leur humeur leur a dicté le matin. Le diktat du moment : mon humeur, mon envie, mon goût. Bien sûr on reste accrochés aux it-pièces de saison, bien sûr la mode haute en couleur facilite les choses, mais je réalise que les filles décident de plus en plus quelle couleur va avec quoi, quelle matière avec quelle autre, quel type de chaussures se mariera selon elle à sa robe du jour.

A mon sens, même en période de crise, la mode se démocratise, s’ouvre, et s’enrichit des street wears les plus farfelus. La mode sait que nous, dans la vraie vie, on est plus proche du 38/40 que du double zero de rigueur sur les podiums. Elle sait que nous, on vit dans la vraie vie, et que dans la vraie vie, faut qu’on coure, qu’on speede, qu’on se batte, qu’on s’acharne, qu’on se repose, se délasse, se laisse aller, puis qu’on se reprenne et refasse irruption sur le devant de la scène.

On aime les sneakers confortables mais à paillettes pour porter nos jupes ET courir derrière la life ET avoir briller dans nos vies,

On aime les robes en cuir qui nous rendent sexy ET dans lesquelles on peut passer une journée ET qui tiennent compte qu’on a pas que des os et des muscles en dessous

On aime le jeans qui nous permet d’être cool ET le porter avec des stilletos ET qui nous avantage les formes …

On aime ce qui nous aime quoi 🙂

20130306-102115.jpg

Ps : promis bientôt j’arrête de philosopher et je vous raconte des trucs plus fun 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s