J’ai passé la journée avec mes tigresses et leur cousin, 8 ans. On dit souvent que l’effet des enfants ensemble est exponentiel. Cette journée te permettra d’apprécier par toi-même.

Quelques moments clés de la journée :

l’heure du déjeuner.

Tigresse n°1 : j’aime pas le riz

Tigresse n°2 : j’aime pas les oignons qu’il y’a dans le riz

Ptit gars : j’aime pas le riz (tiens j’ai déjà entendu ça quelque part)

Le dessert

dans le fond du frigo, il y’a une poire, 10 pommes, une orange. Et donc les enfants veulent???la poire et l’orange. chacun. non pas les 10 pommes, tu penses bien, y’en aurait assez pour tout le monde.

Sortir.

Mets tes chaussures. En principe, on le dit une fois, pour les 3. Sauf que lorsqu’on le dit, Ptitgars lui cause avec Tigresse n°1 et Tigresse n°2, elle est où déjà? dans l’armoire. Ben si, c’était un jeu. Donc il faut le dire…15 fois. pour les économies d’échelle, on repassera.

Marcher dans la rue.

Donnez-moi la main. Vous êtes 3, j’ai deux mains. donnez à tata. non pas à tata. on veut courir dans la rue. Faire les jeux olympiques du trottoir, de préférence en cognant les gens, et en débordant sur la rue pour être sûre que je pousse le petit cri strident et fasse la ride du lion.

L’aire de jeux.

Déjà, il faut y arriver. 30 min pour parcourir 500 m. 150 phrases de prononcées, avec beaucoup de « attends, viens, non, arrête, stop, relève-toi, non on ne mange pas les cailloux! ». Moyennant quelques pauses sur le gazon « je suis fatiguée de marcher » (ça, ce sont les miennes)

Donc on a :

un petit gars avec des jeux de petits gars (je cours, je saute, je te pousse, je te taquine, je te charie, je rigole)

une petite provinciale dont la race prévoit l’atrophie des jambes (voiture mylove) qui lance des « je suis fatiguée de marcher »

une petite débordant d’énergie dans les jambes, mais super susceptible. « il m’a dit que j’étais une andouille!! ».

On avance.

L’aire de jeux.

2 araignées à priori bien portantes s’étalent devant nous, une pour chaque tranche d’âge. Les cordes ont l’air solides, les enfants se lancent.

Les gosses qui grimpent et se coincent régulièrement, les bras et les jambes écartelées, dangereusement tanguant au dessus du vide. Un PtitGars qui en profite pour faire tanguer l’araignée. Moi qui crie. L’autre qui est dans la même situation, mais dans l’araignée voisine.

La fête.

35 Min après, je réalise que j’ai mal à la tête à force de l’avoir vissée vers le haut, mal aux yeux à force d’avoir le soleil dans les yeux, la tête toujours vissée vers cette satanée araignée. En plus je suis nerveuse, donc je stresse tout le monde.

Donc, sur les conseils de ma soeur (qui pendant ce temps-là, en parfaite nullipare, piquait un sommeil du plus juste sur la pelouse sous les tilleuls), je décide d’user injustement de mon autorité et de faire descendre tout le monde de l’araignée.

Le repas du soir.

Complètement exténuées, 32 °C affichés, nous décidâmes de nous comporter en parfaites irresponsables diététiques et d’emmener les troupes au Quick.

3 menus plus tard, 6 ballons et battes de base-ball marsupilami de gonflés plus tard (et un coup de ventoline), je me retrouve à balancer cette phrase qui désormais sera mythique :

« Non chérie, on n’aspire pas la mayonnaise avec la paille ».

Fin de la journée.

20130714-230157.jpg

Ps si tu es nullipare et que tu lis ce post, sache que les enfants, sinon, c’est beaucoup de bonheur
Ps2 si tas deux enfants et que tu penses hésites a en faire un 3ème après ce post, c’est normal.

2 commentaires sur « de l’exponentialité des enfants »

  1. Hu hu hu, j’adore, surtout le coup des 150 phrases prononcées en 500 m (ou alors celui des phrases de l’absurde, genre : « Non, on ne joue pas à souffler très fort quand on a de la semoule dans la bouche »)…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s