Image

Le soleil rougeoie, le ciel bleuoie.

Les jambes se dénudent, les bras aussi, parfois.

Les humeurs se détendent, il y’a de la joie.

Dans un parc tu te promenas, le camion de glace l’enfant aperçoit.

Sans crier gare, il s’y rue, ne te laissant guère le choix.

Comme toujours, le cornet au pot il préfèrera.

Comme toujours, la glace dans ses mains dangereusement fondra.

Comme toujours, tes conseils pour mieux la manger il n’écoutera…pas

A ce moment précis, insidieusement, tu te crisperas.

La glace tangue, la boule à sa place ne tiendra pas,

Sur les bords du cornet la boule, à présent liquide, s’étalera,

Sur ses mains, généreusement, elle coulera,

Dans sa manche et ses vêtements d’été s’infiltrera.

A la vue du cornet penché, les vêtements enduits de glace, ton souffle, tu retiendras.

Tu crains la chute de la boule et le chagrin qui s’en suivra,

Tu redoutes la rupture du cornet et la frustration que l’enfant subira.

Lorsque la boule s’en réduit à un moignon, un soupir de soulagement tu pousseras.

Tu prends conscience qu’enfin, le risque s’éloigna.

La dégustation de la glace, enfin, tu savoureras.

La vie est faite de petits bonheurs instantanés…

un vêtement sale est un futur vêtement propre.

Relax, enjoy 🙂

Un commentaire sur « la sérénade de l’enfant et la glace »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s