Ma façon de recevoir a été imprimée de façon indélébile par ma mère. Des chercheurs ont récemment identifié que des expériences signifiantes pouvaient modifier la structurer de votre ADN et se transmettre génétiquement. Je crois que voir ma mère se transformer en Dark Mamor avant de recevoir nos invités, nous en esclaves et mon père en Chaouch  a du imprimer de manière définitive mon ADN du sens du recevoir. Lorsque nous allions chez la famille, je devinais le même scénario en coulisses puisque le résultat à table était le même à table : les milles et un plats.

Mais ça, c’était avant.

Puis, petit à petit, à force de fréquenter cocktails et inaugurations et réceptions, je me suis fait la réflexion suivante : où est passé le sens du recevoir ? Le nombre de fois où je suis sortie d’un évènement en ayant encore faim…Je me suis longtemps dit que j’étais un estomac sur pattes et que mon référentiel n’était pas universel.

Si tu viens diner chez moi et que tu repars en ayant encore faim, je sais que je risque 1/ un mandat de honte international posté par ma mère 2/une radiation de l’état civil marocain 3/plusieurs sessions de kinésiologie pour remettre mon karma en place. Sentence minimum.

C’est quoi le deal, faire boire et pas manger, mettre les gens sur les crocs pour être plus au taquet, expliquez-moi ?

Ceci est une demande, une déclaration ouverte à tous les organisateurs : par pitié, nourrissez-nous, parce qu’on a tous notre claque de finir dans un fast-food douteux ou de faire nos fonds de frigo pour se remplir la panse. Ça a peut-être un côté glam de manger des frites en talons de 12 et robe de créateur, mais c’est overrated. Parce qu’on en a marre de se jeter sans arrêt sur les mini-canapés tous maigrichons et pourtant bourrés d’hydrates de carbone, de se lâcher sans pour autant être rassasiés sur les rikiki-toasts qui ne font que des chatouilles à nos estomacs.

faim

Arrêtez de faire des dribbles à nos estomacs  en leur envoyant de verrines aux milles et uns ingrédients qui se la pètent dans notre bouche et snobent notre appétit. Ils n’ont même pas le mérite d’essayer de marquer le coup.

Offrez-vous de la vraie nourriture, simple, intelligible, saine, rassasiante, réconfortante.

 

Nourrissez nos corps fatigués et stressés, proposez-nous de la nourriture que notre tête ET notre estomac comprenne. Pas besoin de se la péter sur le menu.

La tendance est au simple, accessible, comme à la maison. Alors recevez-nous comme vous le feriez à la maison. Vous verrez, tout le monde n’en sera que plus convivial.

D’avance merci, bedankt, thank you, choukrane, toda, , toussa.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s