Capture d_écran 2017-04-22 à 13.32.56

J’ai regardé la télé le week-end dernier et j’ai vu des journalistes avoir une posture qui m’a laissée perplexe, voire un peu énervée. (En pleine présidentielles françaises et au coeur d’un incessant va-et-vient d’informations et de désinformations, les médias sont souvent au premier banc des accusés). Un journaliste peut-il montrer son opinion? Est-ce juste, déontologique, humain, manipulateur? Mon avis.

L’éternelle question 

Il y’a quelques semaines, je voyais Laurent Ruquier recevoir Philippot. Une fois, puis une deuxième fois en 2 semaines. Avant, il y’a eu Pujadas qui recevait Le Pen et utilisait des méthodes d’interview qui m’ont laissée dubitative. J’ai commencé à m’agiter là en me demandant, si tout FN qu’ils étaient, c’était logique, en tant que service public, de traiter des gens qui ont 18 % de droit de vote de cette manière, de ne pas avoir d’équité dans le traitement. Je vais faire grincer des dents, mais je me demande si les fondements de la démocratie, du service public, ce n’est pas justement cette parole et la liberté qui va avec. Après, en Belgique les choses sont fondamentalement différentes qu’en France.

 

Le cordon sanitaire, une solution belge? 

En Belgique, on applique ce qu’on appelle le cordon sanitaire dont on a beaucoup parlé il y’a quelques temps : on ne parle de l’extrême-droite que si nécessaire, en restant le plus objectif possible et surtout, sans émotion ni drama. En France, c’est différent : le CSA part du principe de l’équité de temps de parole. Reste à voir si l’équité se fait aussi dans le traitement. Alors je sais aussi ce que vous allez me dire, donner la parole aux extrêmes, c’est jouer leur jeu. Je ne vais pas rentrer dans le débat si oui ou non on peut tout dire dans un espace télévisuel démocratique, sachant que cette question sera toujours autant d’actualité, autant d’ailleurs que la 8943 saison des feux de l’amour. Mais au final, établir des règles du jeu et les jouer différemment en fonction de notre conscience ou morale, c’est pas très juste. ça me rappelle la règle des participes passés : 4 lignes de règle, 18 pages d’exception. Si je vous fait à tous une dictée surprise, personne n’aurait 10/10. Ou la splendeur de l’exception française 🙂

Les journalistes se retrouvent obligés de recevoir des invités qu’ils n’assument pas.

 

Grave ou pas, finalement? 

Cela soulève une vraie question éthique dont j’ai discuté avec le CDJ, parce que se risquer sans le prisme déontologique sur ces affaires, ce serait comme démarrer une piste noire en chasse-neige sur une neige de printemps, en étant débutant. La chance que vous ne vous ramassiez pas est à peu près la même qu’un Bart de Wever interprétant un remake De Funès. Maigres.

J’en reviens à ma question :  qu’est ce qu’on risque à recevoir ces gens sans les assumer, donc en faisant son boulot de journaliste de façon biaisée? De faire doublement leur jeu. D’abord, vous leur donnez de la nourriture anti-système à se mettre sous la dent. J’ai suivi les tweets pendant les émissions de Ruquier et Pujadas, c’était la cata. “Regardez comment ils nous reçoivent” “ce sont vos impôts qui payent ces journalistes partiaux” “Les journalistes sont tous de gauche” “tous pourris les journalistes”. Je m’arrête là, vous avez saisi l’idée.

C’est presque irresponsable. Ajoutez à cela le manque de déontologie qui est possible.

Audrey Pulvar, tu m’as un peu énervée 

Le moment qui m’a vraiment agité, c’est celui-ci, quand sur le plateau d’On n’est pas couché de samedi dernier, où Laurent Ruquier a invité tous ses chroniqueurs qui ont défilé. Ici, Audrey Pulvar parle du programme de Benoît Hamon suit  :

http://www.rtl.fr/culture/medias-people/onpc-aymeric-caron-tente-de-deviner-pour-qui-va-voter-chaque-chroniqueur-7788156276

Et la, mon franc tombe. Je me demande si c’est normal de 1 : c’est normal qu’on sache ce que pense Audrey Pulvar, même si elle l’air de l’assumer qu’à moitié 2. si c’est possible pour un journaliste d’exposer son avis et rester logique au niveau déontologique. Alors, si vous lui posez la question, comme à tous les autres qui l’ont fait avant elle et le feront après, elle vous dira : je suis journaliste, certes, mais j’étais chroniqueuse qui plus est dans une émission d’info-divertissement, donc j’exprime mon avis. ça vous va, comme logique?

Soyons clairs : un journaliste a le droit d’avoir son opinion. Il peut l’exprimer, en plus. Donc jusqu’ici, tout va bien. Ce dont il n’a pas le droit, en revanche, c’est de laisser son opinion influer sur le traitement objectif de l’information. C’est toute la nuance : si un journaliste présente des faits comme des faits et non comme son opinion, il est en porte-à-faux au niveau de sa déontologie journalistique.

 

Le média, tête de turc? 

La réalité, c’est que les médias sont trop souvent accusés de manipuler les masses, c’est bien souvent la tête de turc (c’est branché pour le moment), le bouc-émissaire de toute crise. Pourtant, un média est un contre-pouvoir et le débat reste là où le bât blesse et jeter le bébé avec l’eau du bain serait noyer un poisson dont nos océans démocratiques ont besoin pour nourrir leur écosystème basé sur la liberté. Y’en a qui n’attendent que ça, de taper sur la main de celui qui aide à nourrir leur pensée alors je suis doublement interrogative, voire, irritée, quand je vois qu’on irrigue ces pensées obscurantistes avec des dérives où l’on ne pèse ni ses mots ni le pour et le contre. Ce qu’on attend d’un journaliste, d’un média, c’est de faire tomber les oeillères d’opinion avec des faits, des arguments. Si on a tous nos opinions, rien ne sert de les servir en soupe sous couvert d’un récipient journalistique objectif.

Capture d_écran 2017-04-22 à 13.32.56

http://www.rtl.be/videobelrtl/page/rtl-video-en-embed/640.aspx?VideoID=624782<br/><a href= »http://www.rtl.be/belrtl/video/624782.aspx &raquo; target= »_blank »>La neutralité des journalistes? Est-ce encore d’actu</a>

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s