Dois-je encore vous la présenter? 34990 jours de débats, 3892 sondages, 712 scandales, 34891 émissions de télé & radios cumulées, une toile en ébullition permanente, l’intox en nouveau noir, bref, la folie, cette élection française. Même ici. Et si vous vouliez échapper? Le pourriez-vous seulement? Voici un petit guide de survie pour tenter d’échapper aux envahissantes élections françaises.
Y’a-t-il seulement moyen d’y échapper?

On a tous besoin de challenges dans notre vie, j’avais envie de me lancer celui-là. La première étape consiste à regarder cette campagne un peu comme un feuilleton entre le Scandal, Dallas, NCIS, Les Rois du shopping mais sans les conseils de Cristina Cordula (surtout qu’il fini par se la tailler lui-même, sa veste, même, son costume, François Fillon) On prend les pop-corns et on s’installe devant le poste. Mais on arrête de se marrer quand on comprend que 1. ces gens peuvent décider potentiellement de l’avenir de l’Europe, 2. t’as vu le candidat berger avec un accent très pointu dire des choses…

https://www.facebook.com/franceinfo/videos/314686088979082/?pnref=story

Un peu trop?

En fait, ne suis même pas sûre que ce soit vraiment le problème. Le truc, c’est que je croyais que pour monter des séries, on faisait des castings, les personnages étaient sélectionnés sur leur talent, la légitimité de leur personnage, etc. Quand je regarde le casting de cette saga présidentielle, ça me rappelle les concours de Miss : c’est pas forcément les plus belles qui s’y présentent, mais surtout celles qui n’ont pas peur de se présenter. C’est un peu pareil. Du coup, même regarder ça comme un divertissement, ça lasse. Un peu comme une série B.

 

Des pistes ?

Je pense qu’on a tous eu une lueur d’espoir avec le droit de réserve imposé à la France sous réserve de très lourdes sanctions. La bonne nouvelle, c’est qu’on pouvait à nouveau allumer la télévision française sans tomber sur les yeux de Macron, même si on est jamais à l’abri d’un hologramme. En revanche, comme la nature a horreur du vide, elle l’a rempli comme elle pouvait : sur les réseaux sociaux, tout le monde est devenu, analyste politique hors pairs, voire, prédicteur. Même la RTBF s’y est mis avec un sondage arrivé un peu de nulle part en surfant sur le hashtag #radioLondres (hashtag qui permet de détourner ce fameux droit de réserve français par les médias étrangers) que personne dans les instituts de sondage ne semblait pourtant assumer. C’est un peu comme le mystère des horoscopes : ils trouvent toujours un moyen de tomber plus ou moins juste, même si personne ne comprend comment ils font. La télévision n’a jamais autant été une valeur sûre. Heureusement, il y’a eu le formidable record du Télévie pour nous donner un peu d’espoir et The Voice qui, dans ce contexte, ressemblait à un spectacle de Télétubbies. Ca fait du bien.

Il doit bien y avoir moyen de regarder autre chose, si on le veut vraiment, non?

En effet, dans ces cas-là, consommez local, nos chaînes sont plus distantes. Vous êtes aussi persuadés que la  VOD est votre meilleur amie, que les DVD que vous ne regardiez plus depuis ne peuvent que réveiller le semblant de rêve qu’il reste en vous. Mais il se passe un truc bizarre. Tandis que vous regardez votre programme, vous avez une petite voix qui risque de vous tirailler. “Tu loupes un truc” “tu vas dire quoi au prochain dîner si t’as pas suivi”, “Il paraît que Fillon a été sexiste avec Léa Salamé” alors on reprend. Un peu comme lorsqu’on promet à tout le monde qu’on fait régime ou qu’on arrête de fumer. C’est LA tentation ultime.

Quid des chaînes étrangères ?

Je suis tombée sur un programme animé par John Olivier sur la HBO qui avait l’air super sympa, divertissant, tout ça, jusqu’à un moment étrange

http://www.courrierinternational.com/video/en-video-john-oliver-la-france-ne-faites-pas-les-memes-erreurs-que-nous

Ben mince alors, surtout quand j’ai eu un regain fébrile pour Twitter où j’ai lu que Trump, lui aussi, avait découvert qu’il y’avait une éléction française où il s’est fendu d’un tweet qui restera dans les anales des tweets les plus passionnants de l’histoire de Twitter. Quand je pense que je suis contente avec mes 10 retweets pour une phrase que j’ai réécrit 7 fois pour qu’il rentre dans les 140 caractères, je trouve particulièrement injustes ses 11 000 retweets pour …ça. “élection très intéressante en France”

Toujours sur les réseaux sociaux, il restait un espoir, un seul : Instagram. A priori, le réseau étant trop friand d’esthétique ne saurait encourager un tel ras-de-marée sans enthousiasme. Et bien non. Même les bloggeuses mode s’y sont mises avec leur fameux hashtag #outfitoftheday en montrant leur tenue du jour pour aller voter. ça m’a rappelé les Miss Monde appelant pour la paix dans le monde.

 

Les journalistes et la soirée électorale…

Alors là, je voudrais commencer par rendre un hommage sincère et révérencieux aux journalistes qui doivent assurer l’antenne toute la soirée, avant, en se taisant sur ce qu’ils savent déjà, mais en tournant en boucle les mêmes histoires pour nous garder devant le poste.

https://www.youtube.com/watch?v=vtNJMAyeP0s

Impossible de mettre autre chose sans avoir un acquis de conscience. Après tout, on pourrait rater un moment historique, comme Fillon appelant à voter pour un banquier ni de droite ni de gauche ou, au delà de cela, un politique tirer les leçons de ses dernières actions qu’il vient de faire ((quand même, des moments comme ça en télé, on en voit pas souvent). En plus, des trolls circulent et te font croire que tu ne verras pas le traditionnel écran affichant les deux gagnants à 20h pile au vu des heures d’ouverture des droits de vote. Tout s’en va, décidément. Une mention spéciale à France 3 qui nous a passé Zorro, plutôt de circonstance et France 5 avec son documentaire intitulé “la folie du couscous”. Garder espoir, on a dit.

 

JMZ : conclusion, durant les 2 semaines qui suivent, y’a-t-il moyen d’y échapper ?

Oublier FB, tout le monde est devenu analyste politique. Même les belges. Oubliez Twitter, l’oiseau bleu est bien perché. Même les enfants – peut-être la seule chouette surprise de cette campagne, avec ce documentaire de Melissa Thuriau :

https://www.youtube.com/watch?v=54rzz74ikLI 

https://www.youtube.com/watch?v=xyNtVqA_3p0 

https://www.youtube.com/watch?v=sc7mbZ6EFYY 

Eux ont réussi le challenge de faire expliquer le revenu universel à Hamon en moins d’une minute, ce qu’aucun média n’avait encore réussi à faire.

Allez, on garde les coeurs hauts, on fait une détox ces jours-ci et on va prendre l’air même si ce printemps est encore mi-figue, mi-raisin. Un peu comme la campagne, en fait.

 

http://www.rtl.be/belrtl/Video/625511.aspx

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s